Questions réponses sur LA VACCINATION, LE COVID-19, et la grossesse

 

 

JE SUIS ENCEINTE, PUIS-JE ME FAIRE VACCINER ? 

OUI. La vaccination vous protégera et indirectement votre bébé. Dans son dernier rapport du 29 mars 2021, le conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) recommande par ailleurs officiellement la vaccination des femmes enceintes par un vaccin à ARNm contre le COVID-19, à partir de la 10ième semaine d’aménorrhée. Selon ce rapport publié, il n'y a aucun risque pour les femmes enceintes ou leur bébé. 

Par ailleurs, si vous tombez enceinte entre la première et la deuxième dose, vous pourrez recevoir sans risque la deuxième dose.
 

Le rapport officiel du Conseil Supérieur des Maladies Infectieuses est disponible ici.
 

QUEL VACCIN EST INDIQUÉ POUR LES FEMMES ENCEINTES ?

Actuellement, les femmes enceintes reçoivent exclusivement les vaccins à ARN messager (Pfizer ou Moderna). Les vaccins à vecteur viral (Astra et Johnson) sont exclus, par leur mode d’action, et également parce que ils ne sont pas administrés d’office avant 30 ans. Si vous êtes invitée à la vaccination et que vous avez plus que 30 ans et êtes enceinte, vous devez le signaler au médecin vaccinateur. Vous recevrez un vaccin ARN s’il est disponible.

>>> Notons que les vaccins à ARN ne modifient pas l’ADN des cellules de la maman ou de la future maman et ne rendent pas non plus les femmes stériles. Il s’agit de fausses rumeurs qui circulent sur internet et les réseaux sociaux.
 

QUELS SONT LES RISQUES POUR MOI EN TANT QUE FUTURE MAMAN ?

Une femme enceinte a le même risque de contracter le coronavirus qu’une autre personne. Le risque de contamination est surtout lié aux contacts rapprochés en intérieur, à la présence d’autres enfants et d’un partenaire en activité professionnelle. Il est difficile de s’isoler dans le cadre de la vie quotidienne, l’application des précautions standard (surtout hygiène des mains et port du masque) reste de mise.

L’évolution de la maladie pour une future maman est la même que pour une femme qui n’est pas enceinte, mais la grossesse va compliquer la prise en charge, surtout si la maladie devient grave et nécessite un suivi en réanimation. On sait aujourd’hui que 60 % des femmes enceintes contractant le COVID risquent d’accoucher prématurément.
 

QUELS SONT LES RISQUES DE L’INFECTION POUR LE BÉBÉ ?

Actuellement, nous savons que les risques pour les bébés sont faibles. Le virus est peu agressif pour le bébé. Des cas récents de transmission ont été mis en évidence, avec une atteinte du placenta. Il n’y a pas eu de malformation. Le risque majeur pour un bébé sera la prématurité s’il fallait accoucher la mère plus tôt.

Concernant les infections de début de grossesse, certaines données montrent une augmentation des fausses couches par rapport à une population non infectée. Indépendamment du virus, on sait que les fœtus supportent mal la fièvre et donc si vous présentez de la température, le premier traitement consistera à faire baisser la température en vous donnant du paracétamol. 

Vous trouverez sur le net des informations qui associent paracétamol et autisme : ces informations sont fausses et n’ont pas été démontrées scientifiquement. Également on sait que les mamans qui sont en période infectieuse ont plus de risque d’avoir des bébés plus petits : le bébé sera donc suivi régulièrement en échographie.
 

QUE FAIRE SI JE TOMBE MALADE ?

Vous appelez votre médecin de famille ou votre gynécologue. Si vous présentez des symptômes d’infection respiratoire ou que vous avez un doute sur une possible contamination au COVID-19, vous pouvez contacter votre médecin traitant pour avoir une ordonnance et vous faire dépister. Attendez les instructions de votre gynécologue pour vous présenter à son cabinet ou au service d’urgence du CHL, pour ne pas contaminer involontairement les professionnels que vous allez rencontrer et d’autres personnes en salle d’attente. Nous avons un circuit spécifique pour vous recevoir aux urgences du CHL. 

Pour toute urgence obstétricale vous pouvez consulter à la Maternité 24h/24h, 7J/7j.
 

EN CAS D’INFECTION AU MOMENT DE MON ACCOUCHEMENT, PUIS-JE ACCOUCHER NORMALEMENT ?

Une infection par COVID n’est pas un problème pour accoucher normalement. Nous avons prévu un circuit spécifique pour vous prendre en charge, protéger votre bébé et le personnel médico-soignant. Statistiquement, il y a plus de césariennes chez les mamans en phase de maladie, car le manque d’oxygène peut avoir des conséquences pour le bébé. La péridurale est possible et sera décidée au cas par cas par l’anesthésiste de garde.
 

MON/MA PARTENAIRE PEUT-IL ÊTRE PRÉSENT A MON ACCOUCHEMENT ET MES RENDEZ-VOUS DE SUIVI?

Actuellement, votre partenaire peut vous accompagner tout au long des rendez-vous de votre suivi de grossesse, d’échographies et pendant l’accouchement.

Si jamais il/elle est infecté(e) au COVID-19, il/elle ne pourra pas venir aux rendez-vous de suivi ni d’échographie. Pendant l’accouchement, sa présence sera possible, mais il faut nous informer au préalable si vous accouchez de manière programmée pour qu’on puisse vous accompagner dans le cadre d’un parcours dédié. Si vous accouchez de façon spontanée, merci de contacter la salle d’accouchement (4411-3204) pour prévenir les équipes de votre arrivée afin que l’on puisse vous accueillir de manière sécurisée dès l’entrée .

En général, il est demandé de ne pas circuler dans les couloirs pour aller chercher des boissons, fumer, etc. A noter également que les visites d’autres membres de la famille et amis, en dehors de la fratrie du bébé, sont interdites.

Cette situation pourrait évoluer en fonction des circonstances et de l’évolution au niveau national.
 

MON BÉBÉ RESTERA-T-IL AVEC MOI DANS LA CHAMBRE ?

En cas d’infection avérée ou de doute, le bébé peut rester avec la maman, mais vous devrez absolument respecter des règles strictes pour ne pas l’infecter. Vous devrez continuer à les respecter chez vous pendant la maladie, notamment par le port du masque FFP2. 

Cependant, si vous êtes trop malade pour vous en occuper, nous prenons en charge votre bébé, avec l’aide du/de la partenaire. En fonction des circonstances, nous trouverons la meilleure solution.
 

MON/MA PARTENAIRE RESTERA-T-IL AVEC MOI DANS LA CHAMBRE ?

Pour les chambres doubles, la visite du partenaire est autorisée de 9h30-19h, par contre il/elle ne pourra pas passer la nuit avec vous. Les va-et-vient sont à limiter au strict nécessaire.

Si vous êtes en chambre seule, votre partenaire peut rester en accompagnement sous les mêmes conditions du confinement, les va-et-vient sont à limiter au strict nécessaire.
 

COMMENT GARDER LE CONTACT AVEC MA FAMILLE ?

Les téléphones en chambre sont libres d’accès, votre famille pourra vous téléphoner sans souci. La télévision et l’accès internet sont gratuits aussi, ce qui vous permettra d’avoir des possibilités de distraction. Les autres enfants pourront vous rendre visite 1 fois au cours du séjour en cas d’accouchement et sur rendez-vous si vous êtes hospitalisée au delà de 5 jours.
 

POURRAIS-JE RENTRER PLUS VITE À LA MAISON AUPRÈS DE MA FAMILLE ?

Suite à la pandémie SARS-COV-19, la Maternité a dû revoir une partie de son organisation afin de limiter les risques de contamination pour le personnel et les patientes. La sortie précoce fait partie de notre pratique actuelle. Si vous ne présentez pas de facteurs de risque, et que votre médecin vous y autorise, vous pourrez sortir rapidement (dès 48 heures post accouchement) avec un accompagnement quotidien par une sage-femme libérale à votre domicile. 
 

Les sages-femmes libérales peuvent prendre le relais dans la suite du parcours selon le souhait de la patiente, comme à leur habitude:

 

MES RENDEZ-VOUS DE CONSULTATIONS DE GROSSESSES SONT MAINTENUS ?

Pour respecter le confinement et limiter les contacts sociaux, nous limitons les consultations à celles qui sont strictement nécessaires. Certaines consultations sont moins importantes et peuvent être reportées. Votre gynécologue ou sa secrétaire vous en informeront personnellement.

Nb : Votre partenaire peut assister aux consultations, ainsi qu’aux échographies. Il est interdit de venir avec d’autres enfants. Notre garderie est actuellement encore fermée.
 

EN CAS DE QUESTIONS SUPPLÉMENTAIRES, VOUS CONTACTEREZ EN PREMIER LIEU VOTRE GYNÉCOLOGUE QUI POURRA VOUS AIDER DANS CES MOMENTS DIFFICILES.