Le Centre Femme-Mère-Enfant du CHL vous propose une prise en charge au sein de la Clinique de l’Orthogénie. L'orthogénie est le terme appliqué à l'ensemble des méthodes de planification et de régulation des naissances. En pratique, il s’agit d’un centre spécialisé dans les différents moyens de contraception et des méthodes d'interruption volontaire de grossesse.

Au sein de la Clinique de l’Orthogénie, vous serez prise en charge par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins-gynécologues, de sages-femmes spécialisées en orthogénie, de psychologues et d’assistantes sociales, afin de vous venir en aide à différents niveaux. Selon vos besoins, d’autres professionnels de la santé peuvent intervenir.

Il s’y pratique des consultations dans le cadre :

  • des interruptions volontaires de grossesses (I.V.G.)
  • de la contraception
  • du dépistage des infections sexuellement transmissibles (I.S.T.)

Des sages-femmes spécialisées en orthogénie y pratiquent des consultations de prévention et de conseil spécifiques pour les jeunes femmes adolescentes sur la contraception, la vie affective et la sexualité.

Au Luxembourg, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 14 semaines d’aménorrhées ou 12 semaines de grossesse.

En cas de grossesse de moins de 8 semaines d’aménorrhée, vous pouvez également prendre contact avec le Planning Familial qui est apte à vous accompagner dans votre démarche. Si vous êtes à plus de 8 semaines d’aménorrhée, vous serez prise en charge au sein du CHL. Le CHL collabore avec le Planning Familial depuis plusieurs années afin de soutenir les femmes dans ce parcours particulier.

Vous pouvez également consulter d’abord votre médecin gynécologue traitant qui pourra vous orienter vers la structure la plus adaptée.

Vous avez la possibilité de prendre rapidement un rendez-vous pour une demande d’interruption volontaire de grossesse au sein de la clinique de l’orthogénie du CHL via le numéro de tél.: +352 4411-3230 ou via mail: sec.orthogenie [at] chl.lu


Le Parcours

 

1ère consultation

Après votre demande de rendez-vous, vous aurez rapidement une 1e consultation avec la sage-femme et le médecin. Lors de ce premier rendez-vous, une échographie diagnostique de contrôle sera faite afin de savoir exactement à quel terme de la grossesse vous êtes. Une prise de sang viendra compléter le bilan. Selon le terme, nous vous proposerons la prise en charge la plus adaptée et vous aurez un délai de réflexion d’au moins 3 jours. Vous recevrez toutes les informations utiles concernant le déroulement de l’IVG, et, si nécessaire, des examens complémentaires vous seront prescrits. La contraception future sera également discutée. 

Il est tout à fait possible, si les 2 partenaires le souhaitent, que le partenaire/conjoint soit présent au cours de la démarche d’IVG. L’IVG fait partie de l’histoire de la relation amoureuse et d’un couple. Aussi l’écoute du couple et/ou de chacun de ses membres est possible par des professionnels formés.

 

2ème consultation

Dans la plupart des cas, une 2e consultation sera réalisée afin de confirmer votre demande et de récupérer les résultats des examens complémentaires.

Selon le terme de la grossesse et en fonction des indications médicales, différentes méthodes peuvent alors être proposées :

  • soit la prise de médicaments à domicile
  • soit  la prise de médicaments à l’hôpital
  • soit une intervention chirurgicale

Au cours de ce rendez-vous, la contraception future sera abordée, car elle peut être mise en place directement après l’IVG.

 

3ème consultation

Une visite de contrôle est absolument nécessaire après la réalisation de l'IVG. Elle permet de s'assurer que la grossesse est bien interrompue et qu'il n'existe pas de complication. Le contrôle peut être fait avec votre médecin ou gynécologue habituel, ou au sein de notre service. La contraception sera également rediscutée afin d’évaluer si la contraception prescrite vous convient et de l’adapter en cas de besoin. 

Tout au long de ce parcours, vous pouvez à tout moment bénéficier d’un entretien avec nos psychologues et/ou nos assistantes sociales. Notre équipe expérimentée pourra vous proposer ces différents rendez-vous si elle le juge utile. 

+ Coordonnées secrétariat 44 11 32 30 ou sec.orthogenie [at] chl.lu


Je suis mineure

Une IVG peut être pratiqué même si vous êtes mineure, vous pouvez en faire la demande sans en informer vos parents mais vous devez être accompagnée d’une personne majeure (18 ans accomplis) (Loi du 17 décembre 2014 Article 12 - (3)).

En tant que jeune femme mineure, vous avez la liberté de choix de cette personne : membre de votre entourage, de votre sa famille, professionnel socio-éducatif ou professionnel de santé… Le fait que la personne accompagnante soit majeure doit pouvoir être vérifié par l’établissement de santé ou le médecin. L’identité de cette personne est couverte par le secret. Cette personne vous accompagnera tout au long de la prise en charge et des différents rendez-vous. 

L’adulte accompagnant une femme mineure dans sa démarche d’IVG ne se substitue pas à ses parents (ou à son représentant légal) et ne dispose d’aucun attribut de l’autorité parentale. Aucune responsabilité civile ou pénale de la personne ainsi désignée ne peut être engagée par la femme mineure ou par les titulaires de l’autorité parentale pour les faits se rattachant à sa mission. L’adulte accompagnant est tenu au secret. La divulgation du secret par la personne majeure accompagnant la personne mineure, auprès de ses parents ou de tiers, constituerait une atteinte à la vie privée.

Comme pour les femmes majeures, après avoir fait votre demande d’interruption de grossesse, le médecin vous informera sur les différentes méthodes. La consultation psycho-sociale est obligatoire pour les patientes mineures. 

Si l’IVG nécessite une anesthésie générale, vous ne pourrez pas quitter seule l’hôpital. Cet accompagnement à la sortie doit être assuré par l’adulte choisi qui s’engage à vous accompagner jusqu’à la fin du parcours.

Vous avez la possibilité de prendre rapidement un rendez-vous pour une demande d’interruption volontaire de grossesse au sein de la clinique de l’orthogénie du CHL via le numéro de tél.: +352 4411-3230 ou via mail: sec.gyneco [at] chl.lu


Brochures


Partenaires

 

Consultation de prévention et de conseil spécifiques pour les jeunes femmes adolescentes sur la contraception, la vie affective et la sexualité.

Le Centre Femme-Mère-Enfant du CHL s’engage depuis plusieurs années dans l’accompagnement des femmes tout au long de leur vie : depuis la naissance, puis tout au long de l’enfance et de l’adolescence au sein de la Kannerklinik et par nos pédiatres spécialisées, et jusqu’à la ménopause à travers nos consultations de gynécologie et d’obstétrique.

Parler de sexualité et contraception avec ses parents ou avec ses professeurs devant toute une classe n’est jamais chose simple et encore moins à l’adolescence. L’éducation sexuelle des adolescents est aujourd’hui en grande partie réalisée par internet et de fausses informations pouvant mener à des comportements à risque peuvent être intégrées par les jeunes qui découvrent la sexualité et leur corps de plus en plus tôt. 

Il est important de savoir que la proportion d’adolescents, filles ou garçons, qui ont leurs premières relations sexuelles avant 15 ans est estimée à 20 %. A 18 ans, 80 % des jeunes ont vécu au moins une relation sexuelle avec pénétration, et plus d’un tiers déclarent avoir déjà noué une relation durable. Il est donc important que nous nous engagions à les informer de manière professionnelle sur les risques, mais aussi sur tous les moyens de prévention avec une approche et un vocabulaire adapté à cette nouvelle génération très connectée et « informée ».

La clinique de l’orthogénie offre des consultations par des sages-femmes diplômées en orthogénie qui, à l’aide de différents outils ludiques, peuvent ainsi dialoguer facilement avec les jeunes sur la sexualité, leur vie affective et la contraception. 

Les jeunes femmes peuvent consulter accompagnées de leur représentant légal ou seules. Au cours de ce premier rendez-vous, il n’y a pas d’examen gynécologique. Il s’agit de comprendre le besoin de la jeune femme, ses difficultés et de la guider. Dans la majorité des cas, la sage-femme va détecter le besoin en éducation sexuelle, corriger les fausses informations et identifier les comportements à risque. Au cours de la consultation, et si la jeune femme est déjà sexuellement active, un conseil en contraception sera donné et au besoin une consultation médicale avec dépistage des IST viendra compléter ce premier rendez-vous.


Brochures


Partenaires